ÉCOLE DU LOUVRE



MAÎTRISE D’OUVRAGE: OPPIC
PROGRAMME: Bibliothèque universitaire, centre de recherche,
cafétéria digitale, locaux administratifs
BUDGET: 1,7 M€ HT
ANNÉE : Concours restraint 2020
Project Description

ÉCOLE DU LOUVRE, LOUVRE, PARIS RÉAMÉNAGEMENT PARTIEL DE L’ÉCOLE DU LOUVRE, LOUVRE, PARIS


MAITRISE D’OUVRAGE
OPPIC

SURFACE
1300 m2 SU

PROGRAMME
Bibliothèque, centre de recherche, bureaux de direction, cafétéria digitale, mobilier

BUDGET
1,7 M€ HT

BET TCE
Sibat TCE, Deltexplan OPC

ANNÉE
Concours restreint 2020

 


Réaménager l’École du Louvre représente pour nous une occasion rare d’interroger la place de l’architecture du Palais au sein de son enseignement. A l’heure où le numérique est devenu incontournable, la prestigieuse école est plus que jamais confrontée à une évolution de ses usages. Il s’agit d’affirmer son rôle de catalyseur pédagogique en rendant la bibliothèque, le cœur battant de la vie étudiante. Compte tenu de l’occupation du site et des délais de réalisation, nous privilégions une démarche minimaliste au service des volumes originels et des programmes touchés. Cette volonté de revenir au dessin primaire nous amène à l’élaboration d’un projet-paysage fondé sur la disparation des frontières entre les disciplines d’une part, et entre les différents publics (enseignants, chercheurs, étudiants et administrateurs) d’autre part. La bibliothèque devient alors un territoire d’apprentissage modulable et numérique dont la scénographie permet une utilisation à la carte, individuelle et collective. Les postes de travail s’y déclinent successivement : consulter, étudier, chercher, écouter, visionner. D’autres plus informels, dédiés à l’échange et à la détente, les ponctuent à l’aide de jeux d’emmanchements. Une topographie, qui associée à un mobilier ergonomique et des rayonnages centraux bas, participe activement à la clarté visuelle de l’espace et au confort acoustique ambiant. De plus importants rayonnages sont disposés de façon à dégager les façades, y compris côté Seine où des postes individuels supplémentaires profitent d’une plus grande intimité et d’un éclairage naturel. Cette proposition vise à en augmenter la capacité d’accueil tout en suscitant chez l’usager le désir d’y être et le confort d’y rester. A l’entresol, le centre de recherche s’organise au côté des services documentaire et informatique. Des espaces mutualisés sont aménagés en second jour, laissant libres les niches des baies pour des postes individuels. Pour faciliter l’accès à la bibliothèque depuis le rez-de-chaussée, la cafétéria joue le rôle d’une antichambre. Celle-ci devient un guichet unique, un lieu d’échange et de partage, où le visiteur trouve toutes les informations pratiques en temps réel, telles que les places et les ressources disponibles ou le personnel encadrant présent. Le mobilier y est revu pour en faciliter le déplacement et la modularité au gré des dispositions souhaitées.


EmailFacebookTwitterLinkedInGoogle+
Project Details
Categories:
Likes:
0
Back to top